L'histoire de l'ostéopathie

Fondée vers 1874 aux Etats-Unis, l'ostéopathie est une médecine manuelle reconnue par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). 

"L'ostéopathie (également appelée médecine ostéopathique) se fonde sur le contact manuel pour tout diagnostic et tout traitement (...) L'être humain dynamique, est une unité fonctionnelle dont l'état de santé est influencé par le corps, la pensée et l'esprit ; le corps possède des mécanismes d'autorégulation et est naturellement enclin à l'autoguérison ; structure et fonction sont étroitement liés à tous les niveaux du corps humain."

Selon le rapport de l'OMS "Benchmarks for Training in Osteopathy"

 

L'ostéopathie est créée par le médecin américain Andrew Taylor Still. Elle est essentiellement fondée sur des techniques manuelles visant à la restauration ou la conservation de la mobilité des différentes structures anatomiques du corps. Ces structures peuvent être osseuses, musculaires, ligamentaires mais aussi viscérales, faciales ou en core crâniennes. 

Vers 1913, l'ostéopathie arrive en Europe grâce à John Martin Littlejohn. Il poursuit l'oeuvre de Still et se consacre notamment à la relation de l'organisme vivant avec son milieu, affirmant que la santé est la conséquence de l'harmonie de cette relation. 

Il faudra attendre les années 1960 pour que l'ostéopathie arrive en France. 

Les décrets relatifs aux actes et aux conditions d’exercice de l’ostéopathie ont été publiés le 25 mars 2007

Aujourd'hui, nous comptons en France 26 000 praticiens ostéopathes, dont 15600 possédant ce statut unique (selon le ROF, Registre des ostéopathes de France). 

AdobeStock_81848785.jpeg